Très touristique, Venise est-elle encore authentique ? Même si les vénitiens y sont de moins en moins nombreux, il existe encore bel et bien un mode de vie et des traditions profondes à Venise. Pour tenter de percer cette identité secrète et pas toujours accessible, voici quelques clés qui vous aideront à vous sentir plus proches de la vie vénitienne.

Partez découvrir dès à présent la douceur vénitienne avec nos offres irrésistibles sur les vols + hôtels pour Venise

Choisissez le bon vocabulaire

Venise a son dialecte, alors utilisez-le ! Marchez dans ses calle (rues), le long de ses fondamenta (quais), en suivant les indications des nizioleti (plaques de rues), et vous traverserez ses campi et campielli (places et placettes). Il n’y a qu’un seul canal à Venise, c’est le Canal Grande, les autres sont des rio. Commandez une ombra (verre de vin) dans un bacaro local (bar), et vous aurez l’esprit.

Marchez à droite

Il n’y a pas de voitures mais il y a bien des règles de circulation à Venise. Marchez à droite, n’encombrez pas les ponts, laissez le passage libre aux livreurs équipés de chariots… chacun son rythme mais sachez que rien n’exaspère plus les vénitiens qu’un groupe qui bouche complètement la ruelle. Et si la foule est trop épaisse, passez au conseil n°3…

Parcourez les calle les plus secrètes

Maintenant que vous savez marcher comme un vénitien, sortez de la Venise ultra-touristique et perdez-vous dans les ruelles. C’est le meilleur moyen de vous retrouver dans des quartiers colorés où le linge sèche aux fenêtres et où les petits commerces existent encore, comme à Castello ou à Cannaregio, autour de la via Garibaldi ou sur la fondamenta della Misericordia.

Vivez les Campi

Ralentissez le rythme lorsque vous arrivez sur les principaux campi de Venise : San Giacomo dell’Orio, Santa Margherita, Santa Maria Formosa… ces vastes places sont investies par les enfants qui y jouent pendant que les parents discutent ou prennent le café… installez-vous en terrasse pour boire un verre et faites-en votre poste d’observation favori !

Adoptez le réflexe bacari

Fin de journée à Venise ? C’est l’heure de s’arrêter dans l’un de ses innombrables bacari, petits bars qui servent vin local et cicchetti. Ces derniers se présentent sous la forme de petites portions de nourriture, souvent posées sur une tranche de pain, mais ne les appelez pas « tapas » ou vous risquez… de passer pour un touriste !

N’utilisez la gondole que pour traverser le Canal Grande

La gondole, symbole de Venise ? Si les amoureux continuent de la plébisciter, elle a perdu sa fonction originale de moyen de transport. A une exception près : les traghetti. Pour traverser le Canal Grande, outre les trois ponts, vous trouverez plusieurs services de « traghetto gondole » : pour 2€, montez à bord d’une véritable gondole poussée par deux rameurs. Un moyen idéal de prendre une raccourci et d’expérimenter la gondole ‘comme un local’ !

* Article et photos * par Lucie du blog occhiodilucie

DÉCOUVREZ LES AUTRES DESTINATIONS DE NOTRE SÉRIE « COMMENT NE PAS PASSER POUR UN TOURISTE À… » : TOKYO – BARCELONE – ROME – MONTREAL – NEW YORK – londres – Lisbonne

 

 

Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*