Nous retrouvons Lucie en Patagonie. Cette fois-ci, elle partage avec nous ses bons conseils de randonnées dans le « Grand Sud ».

Je ne suis pas une grande randonneuse, j’en ai fait quelques-unes en France et au Royaume-Uni, mais jamais rien de bien intense. J’ai vraiment découvert le plaisir de la randonnée en Colombie et surtout en Patagonie chilienne et argentine où j’ai décidé de vraiment me jeter à l’eau et de faire des randonnées d’une journée ou de quelques heures. Voici donc une petite présentation de quelques randonnées que j’ai faites et appréciées dans la région.

 

Laguna Esmeralda à Ushuaïa – Argentine

Nous étions plusieurs motivés dans notre auberge de jeunesse pour partir faire cette petite randonnée depuis Ushuaïa et nous avons donc pu négocier un prix pour qu’un taxi nous y emmène. Des navettes partent tous les jours depuis la place des bus, mais il faut un nombre minimum de personnes. Si vous êtes nombreux, essayez de négocier, mais les prix sont en général harmonisés et les chauffeurs, durs en affaire. Une fois sur place, il faut s’inscrire sur le registre et payer une petite somme. Ensuite, c’est parti pour quatre heures aller-retour dans des steppes et forêts avec de jolies vues sur les montagnes alentours. La randonnée est plutôt simple et plate, mais le terrain peut être très boueux et nécessiter des bottes de pluie. Nous avons aussi dû faire face à tous les temps: grêle, pluie, froid, soleil, vent… Mais j’ai beaucoup apprécié cette balade: le lac d’émeraude est très beau et scintillant. Si vous avez le temps, vous pouvez en faire le tour ou aller un peu plus loin vers le glacier. Arrangez-vous avec la navette pour l’heure de retour.

 

Parc National Tierra del Fuego – Ushuaïa, Argentine

J’ai passé une journée à randonner dans ce parc. Partie seule, j’ai rencontré deux français dans le bus et j’ai donc passé une très agréable et sportive journée avec eux. La navette coûte environ 150 pesos et l’entrée pour les ressortissants étrangers également. C’est un peu cher, mais le parc vaut bien une visite. La navette vous dépose au départ des différentes randonnées. Nous avons commencé par la randonnée Costera, qui longe la côte. D’environ huit kilomètres, le sentier est de difficulté moyenne et offre des magnifiques vues sur la côte, les montagnes du Chili et passe à travers la forêt. Nous avons enchaîné sur toutes les petites courtes randonnées, avant de finir par le Mirador Lapataia qui fût le clou de la journée avec une superbe vue sur la baie. Lapataia est également un point mythique puisque c’est là-bas que se termine la route panaméricaine.

 

Miradores de los Cóndores and de las Águilas – El Chaltén, Argentine

Une petite balade facile de deux heures depuis le village pour avoir une vue sur celui-ci et sur la Patagonie environnante et également observer les aigles et condors voler aux alentours. Idéale si le temps n’est pas au beau fixe ou si vous avez peu de temps dans les environs.

 

Cerro Fitz Roy –  El Chaltén, Argentine

Le temps n’était vraiment pas terrible lors de mon séjour là-bas. Un jour pourtant, le soleil baignait dans la vallée et j’ai donc décidé de tenter ma chance et de voir si le Fitz Roy était visible. Cette randonnée de huit heures environ (ma première randonnée en solo) fût assez difficile pour mon niveau, surtout la montée au début. Plus je montais, plus le temps s’est dégradé et la pluie et le vent m’ont empêchée de finir, car la dernière montée aurait été trop dangereuse. Quoiqu’il en soit, j’ai apprécié la journée et les vues sur la région alentour et le lac. Malheureusement, pas de Fitz Roy pour moi… L’accès au parc est gratuit et direct depuis le village.

 

Mirador Las Torres, Parc Torres del Paine – Chili

Pas très motivée pour un trek de quatre jours dans le parc, je me suis orientée pour une randonnée d’une journée sur le chemin très connu vers le Mirador Las Torres. Le temps était magnifique et nous avons eu l’occasion de voir de très beaux paysages. J’ai fait cette randonnée avec un couple australo-britannique rencontré à l’auberge, mais nous n’avons pas pu faire la dernière partie par manque de temps et par nécessité de prendre le bus de retour. C’est bien dommage, car la fin de la randonnée est censée être magnifique. Quoiqu’il en soit le parc est très beau et se prête bien à des randonnées d’une journée ou plus. L’entrée est de 18 000 pesos et il y a plusieurs navettes depuis Puerto Natales et à l’intérieur du parc.

 

 

Cerro Llao llao et Sendero de los Arrayanes – Bariloche, Argentine

A Bariloche, le temps était plutôt beau et se prêtait donc bien à quelques petites ballades dans la région. Avec une française rencontrée à Ushuaïa, nous avons fait ces deux randonnées en 5 heures sous la forme d’une boucle. Une jolie promenade dans la forêt et une jolie vue sur les lacs et montagnes alentours. Un bus vous emmène au début de la randonnée. Attention, si le temps est couvert, cela ne vaut peut-être pas la peine. L’ascension du Cerro Llao lao fût assez difficile pour moi.

 

Cerro Campaniero – Bariloche, Argentine

Pour ce sommet, vous pouvez prendre le téléphérique. Nous avons eu la “bonne” idée de le faire à pied. A l’office du tourisme, on m’avait dit que cela prenait une demi-heure et que ce n’était pas très pentu. Hahaha, ne vous fiez pas à ce conseil. Nous avons dû mettre une heure à escalader et la pente était très très raide. Je n’ai jamais fait de montée aussi hardue. La vue en haut est magnifique et vaut l’effort. Nous sommes redescendues en téléphérique, car la descente aurait probablement été très rude.

 

Bonne randonnée!

 

Retrouvez Lucie sur son blog Voyages et Vagabondages

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*