Se loger en voyage… Pour la plupart d’entre nous c’est l’hôtel, chez l’habitant, l’auberge de jeunesse ou encore airbnb. Mais il y a une autre solution à laquelle on ne pense pas toujours : le house sitting. En gros, c’est comme le baby sitting, mais sans les enfants ! Le logement vous est offert en échange d’un service, celui de veiller sur la maison en l’absence de ses propriétaires.
Nous avons posé quelques questions à Lucie du blog Voyages et Vagabondages au sujet de cette façon de se loger. Lucie a déjà eu l’occasion de tester le house sitting en Amérique du sud.

 

Comment as-tu découvert le house sitting ?

J’ai découvert le house sitting par le biais de blogs de voyage anglophones. Cela semble se faire beaucoup plus de leur côté. Ce qui est drôle, c’est que j’en avais déjà fait sans savoir comment ça s’appelait quand j’avais 20 ans, j’avais garder la maison, les chats et le jardin de ma maître de stage pendant une semaine.

house sitting en argentine

Où as-tu déjà pratiqué le house sitting ?

J’en ai donc fait la première fois dans un petit village de Provence pour une semaine, puis un mois et demi à Buenos Aires et un mois à Bariloche en Argentine. Il est fort probable que j’en fasse à nouveau dans l’année en Argentine.

Est-ce que tu dois débourser de l’argent ?

Oui, il faut s’inscrire sur différents sites et cela coûte de 20$ à 100$, mais il faut savoir que c’est très vite rentabilisé avec des centaines voire milliers de dollars économisés sur l’hébergement ensuite. Je n’ai payé aucun autre frais, même si cela se fait parfois pour des gardiennages de longue durée.

house sitting en argentine

Quelle a été ta meilleure expérience jusqu’à présent ?

Toutes ont été de très bonnes expériences d’une manière ou d’une autre, mais j’ai adoré vivre comme une locale à Buenos Aires et m’intégrer dans la communauté du quartier. Il faut dire aussi que je m’occupais de trois adorables chiens!

Quels sont les avantages et les inconvénients du house sitting selon toi ?

Les avantages sont nombreux: avoir un endroit confortable pour se poser, pouvoir cuisiner, travailler, profiter de la compagnie d’animaux adorables, vivre dans un quartier local et résidentiel et s’intégrer à la vie de quartier, pouvoir voyager plus lentement et vraiment découvrir la culture d’un pays, ne pas payer de loyer, connaître des lieux où l’on ne serait jamais aller comme touriste…

Mon seul inconvénient est que je ne peux pas inviter des amis à borie un café ou à venir manger car ce n’est pas chez moi. Je ne peux pas non plus passer la nuit à l’extérieur car je dois m’occuper de animaux!

house sitting en argentine

Combien de temps ont duré tes expériences de House sitting ?

Une semaine / Un mois et demi / Un mois

Comment ça se passe avec les animaux domestiques ?

Je me suis occupée de deux chats. Il s’agissait de les nourrir et de les faire rentrer et sortir. Les chiens demandent forcément plus d’attention avec de longues promenades chaque jour, des séances de jeux et de câlins, etc. Je me suis aussi occupée d’un chat d’intérieur, à nourrir, pour jouer et le brosser tous les jours.

house sitting en argentine

Est-ce facile de trouver une maison à garder ?

Non, trouver son premier gardiennage est compliqué. Le mieux est de commencer autour de chez soi, de garder les animaux d’un ami pour avoir une première référence. Ensuite, cela devient plus facile et des personnes vous invitent à revenir si vous avez fait du bon boulot!

Quels sont les pays de prédilection pour le house sitting ?

Les pays anglophones, l’Amérique Centrale et la France!

Par quel(s) site(s) es-tu passée ?

Je suis inscrite sur de nombreux sites: Mind My House / Trustes Housesitters / Housecarers, mais pour le moment c’est le réseautage Facebook qui a le mieux fonctionné!

house sitting en argentine

Quels conseils donnerais-tu aux voyageurs qui envisageraient de faire du house sitting ?

D’avoir une première expérience, de se construire un réseau et de ne pas penser que c’est si facile. C’est beaucoup de temps pour trouver un gardiennage et également beaucoup de temps investi chaque jour pour s’occuper de la maison, des animaux, du jardin, etc. Bonne chance!

 

Pour en savoir plus sur l’expérience en house sitting de Lucie, vous pouvez lire son article House sitting à Buenos Aires

Commentaires

  • Laura

    C’est une idée géniale! Cet été je vais passer mes vacances en italie mais peut-être l’année prochaine j’essayerai house-sitting. Je pense c’est une aventure!

    10 août 2016 at 12:45

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*