Lors de vos voyages, vous avez tendance à suivre le parcours touristique classique : monuments historiques célèbres, musées, parcs, etc. Mais voilà, vous avez très envie de sortir des sentiers battus et de découvrir la ville sous un autre jour… Le street art sera votre guide ! Engagé, créatif et informatif, le street art véhicule bien souvent un message politique et artistique fort. Mais surtout, il vous permet de partir à la découverte de la ville d’une manière totalement différente !

  1. Les visites guidées axées street art

C’est décidé, lors de votre prochain séjour, vous avez envie de découvrir le street art local. Quoi de mieux qu’une visite guidée spécialisée ? Via Meetup, Tripadvisor, ou Facebook, vous aurez la possibilité de consulter les offres disponibles dans la ville où vous séjournez.
À Barcelone, Lisbonne, Londres ou New York, vous pouvez suivre le guide et décider vous-même combien d’argent vous souhaitez lui laisser à la fin de votre circuit. Si vous êtes en Angleterre, faites un détour à Bristol, ville d’origine de Banksy, star mondiale du street art !

A lire > > Visite guidée du street art à Bruxelles

visiter une ville grâce street art

A lire > > 5 endroits où voir du street art à Marseille
  1. Les musées dédiés au street art

Il existe bien des musées de la bière, du chocolat, de la poupée ou du cannabis… pas étonnant qu’il y ait désormais des villes qui offrent également un musée du street art  ! Compte tenu de la popularité des graffitis et l’art de rue en général, des grandes métropoles comme Paris, Berlin et Amsterdam ont chacune un musée dédié au street art. Au Street Art Museum Amsterdam (SAMA) vous pourrez ainsi admirer plus de 150 œuvres, assister à des ateliers créatifs et suivre une visite guidée à travers la ville. Notre coup de cœur ? L’atelier qui vous initie à l’art de Banksy, un véritable incontournable !

street art Bondi Beach Australia

  1. Les réseaux sociaux et le street art

Le street art est en mutation permanente. Un nouveau graffiti apparaît durant la nuit et même les locaux ont parfois du mal à suivre la cadence tant il s’agit d’une discipline éphémère ! Alors, comment savoir où trouver les toutes dernières œuvres murales si ce n’est en consultant les réseaux sociaux ? Avant de boucler vos valises, faites-vous une petite session Instagram en cherchant à l’aide des hashtags tous les graffitis de la ville. Vous partez à Lisbonne, tapez #streeatartlisbon, vous serez surpris de voir le nombre de photos qui apparaitront sur votre écran ! Comme les utilisateurs ajoutent constamment de nouveaux clichés, vous pourrez y découvrir des tags qui n’ont pas encore été recensés sur le web.

Bon à savoir : Il existe même des comptes Instagram uniquement dédiés au street art et c’est devenu une réelle tendance de poster des photos d’art urbain. L’occasion de découvrir la ville et gagner de nouveaux followers !

street art new york

 

Quels sont vos bons plans pour découvrir du street art ?

Commentaires

    Le caillou aux hiboux

    Valence en Espagne est aussi à découvrir pour son street art. Pas besoin de guide, promenez-vous au hasard dans les rues… Ce fût une surprise et très belle découverte pour moi !

    1 juillet 2017 at 8:32
    Deux Évadés - Laura

    On adore découvrir les villes par le Street Art! Surtout depuis qu’on a habité à Montréal où à lieu chaque année le festival Mural.
    On a pu participer à des visites guides super intéressantes pour connaître les artistes et le contexte de leurs œuvres. Un moyen original de découvrir une ville. Depuis, on a visité de nombreuses villes nord-américaines dont certaines sont vraiment bien placés sur la scène des murales urbaines, dont Miami, San Francisco et Vancouver.
    On aime particulièrement partager nos photos de Street art sur notre compte Instagram (Deux Evadés) 😉

    27 juillet 2017 at 12:25

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*