La tendance est au nomadisme, et les nombreux blogueurs et travailleurs indépendants qui ont investi la toile ces derniers temps nous le prouvent. Voyager et travailler semble plus facile à concilier pour peu que l’on s’organise correctement ! Voici cinq conseils qui peuvent se révéler utiles pour réaliser votre rêve et faire un travail à distance serein.

  1. Trouver du travail à distance : envahir la toile et les réseaux sociaux

Pour conjuguer vie professionnelle et voyage, commencez par le commencement : les aspects du travail à distance. Renseignez-vous pour savoir si vous pouvez acquérir le statut d’auto-entrepreneur qui permet de facturer hors des frontières (à condition que votre résidence fiscale reste la France).
Une fois ces formalités réglées, pensez à soigner vos profils sur les portails de freelances, notamment Hopwork, Freelancer ou Elance. Vous y trouverez un bon nombre de missions auxquelles postuler.
Linkedin, Viadeo et les réseaux sociaux sont également d’excellents outils pour chercher du travail à distance. Ne délaissez pas non plus Twitter et Facebook qui peuvent s’avérer une véritable mine d’or en matière d’offres d’emplois !
Enfin, pensez à consulter les sites dédiés aux expatriés tels qu’Expat.com et Internations.org. L’Alliance française, la Chambre de Commerce, L’UFE (Union des Français à l’étranger) peuvent aussi relayer les bons plans, les offres d’emploi, et la liste des entreprises françaises basées à l’étranger.

travailler à distance

  1. Gérer les aspects pratiques du travail nomade

Avant votre départ, préparez l’aspect santé pour éviter les mauvaises surprises. En fonction de vos destinations diverses, prévoyez de mettre à jour vos vaccins. Pensez également à demander une carte de sécurité sociale européenne et à souscrire à une assurance voyage si vous partez à l’autre bout du monde. Les soins à l’étranger peuvent être chers et mieux vaut prendre les devants.

N’oubliez pas non plus de vérifier que vos papiers d’identité sont à jour et que vous avez, en cas de besoin, le permis de travail nécessaire pour exercer dans votre pays de destination.
Aspect important à ne pas négliger : la connexion Internet ! En voyage, il arrive que le WiFi ne soit pas toujours au rendez-vous. Votre meilleur allié ? Les espaces de coworking ! Vous serez surpris de constater que la plupart des villes en proposent. Une autre option reste également le cybercafé, bien que le confort risque de ne pas être tout à fait le même. En cas d’urgence, il vous faudra dénicher un café avec du WiFi. Les grandes chaînes de restauration rapide offrent systématiquement le WiFi à leurs clients.

  1. Apprendre à faire face aux difficultés

Travailler et voyager en même temps implique deux impératifs : 1. une organisation impeccable, et 2. être prêt à faire des concessions.
Ce conseil s’adresse plus particulièrement aux freelances ayant leurs clients basés dans leur pays d’origine. Vous devrez impérativement composer avec le décalage horaire : il se peut donc que vous soyez obligés de vous lever très tôt le matin pour assister à une réunion Skype ou d’anticiper une deadline au milieu de la nuit.

Par ailleurs, soyez conscient que vous dépendez fortement de votre équipement informatique et technique. Ne partez jamais en voyage sans disque dur externe, clef USB et batterie mobile. Votre meilleur ami du travail à distance ? Le cloud ! Grâce au Cloud, vous pouvez stocker tous vos fichiers en ligne. Autre avantage ? En cas de vol ou perte de votre ordinateur, votre travail n’est pas perdu !
Puisqu’on en parle… En voyage, le risque d’endommager, de perdre ou de se faire voler son ordinateur portable et/ou son téléphone est souvent accru. Prévoyez le coup et optez pour une assurance. Avant de partir, préparez une liste de magasins où vous pourriez faire réparer votre matériel en cas de souci. Mieux vaut être paré pour toutes les éventualités que de devoir chercher la bonne adresse dans l’urgence et le stress.

préparer un voyage

  1. Maitriser les aspects administratifs

En voyage, vous n’échapperez absolument pas aux questions administratives ! Il vous faudra émettre vos factures et vos déclarations comme si vous étiez en France. Nous vous conseillons de bien préparer cet aspect-là avant de partir. Vous pouvez notamment vous inscrire à l’un des services de facturation en ligne gratuits (ex. : Kafeo, Free Devis, Facture.net, etc.) pour simplifier votre comptabilité.

Il est également important de vous renseigner sur les frais liés à votre compte en banque. Certains s’avèrent extrêmement coûteux lorsqu’il s’agit de retirer de l’argent à l’étranger. Il peut donc être intéressant d’envisager un changement de banque avant votre départ. Une banque 100 % en ligne vous permettra, où que vous soyez, d’entrer en contact avec un conseiller.
Un détail tout bête, mais qui peut vous éviter bien des insomnies. Pensez à scanner tous les papiers administratifs importants avant votre départ ! En particulier, les papiers liés à votre assurance maladie, votre affiliation au RSI ou à la maison des artistes. Sans oublier les accès à votre compte en ligne pour déclarer votre revenu !

  1. Faire du voyage son métier

Vivre de ses voyages, c’est un peu le Graal. Cela peut paraitre difficile, pourtant c’est une possibilité qui existe. Si vous aimez la photo et l’écriture, vous pouvez tout à fait envisager de lancer votre blog de voyage dans l’optique de le monétiser.
Votre blog peut tenter des entreprises, hôtels ou restaurants qui offrent des prestations lors de vos voyages (ex. : séjour à l’hôtel, activités sportives, etc.) afin d’en parler sur le blog. Si cette idée vous séduit, nous vous conseillons fortement de faire des recherches dans la blogosphère, de regarder les chaînes YouTube de blogueurs voyage influents et de peaufiner vos talents de photographe.
D’ailleurs, même sans gagner de l’argent, le blog peut vous permettre d’avoir une certaine notoriété et, qui sait, de trouver des missions à distance.

 

Et vous, quels sont vos conseils pour travailler à distance ?

travail à distance

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*